top of page

Recording tree-related microhabitats to assess riparian forest contribution to biodiversity (...)

Titre complet: Recording tree-related microhabitats to assess riparian forest contribution to biodiversity in landscapes dominated by conifer plantations


Un nouvel article sur les dendromicrohabitats vient d'être publié dans la revue Biological Conservation. Il est intitulé « Recording tree-related microhabitats to assess riparian forest contribution to biodiversity in landscapes dominated by conifer plantations » (soit, en français : « Utilisation des dendromicrohabitats pour évaluer la contribution des forêts riveraines à la biodiversité dans des paysages dominés par des plantations de conifères »).


Acloque A., Larrieu L., Gouix N., Revers F. (2023). Recording tree-related microhabitats to assess riparian forest contribution to biodiversity in landscapes dominated by conifer plantations. Biological Conservation 286.

https://doi.org/10.1016/j.biocon.2023.110261




L’histoire se passe dans le massif des Landes de Gascogne, et particulièrement dans la vallée du Ciron. L’idée était d’évaluer, via les dendromicrohabitats (TreMs) (hébergeant potentiellement plusieurs milliers d’espèces), l’apport des forêts riveraines à la biodiversité des paysages dominés par des plantations de conifères (ici, le Pin maritime). Les échelles d’investigations étaient l’arbre (pour évaluer les facteurs clés pour la présence de TreMs) et la placette (pour évaluer les effets du mélange d’essence sur le profil de TreMs, i.e. à la fois leur densité et leur diversité).


Principaux résultats :

• A l’échelle de l’arbre, rien de très nouveau : le dbh, l’essence et le statut de l’arbre (i.e. vivant ou mort) sont des facteurs clés pour la diversité des TreMs ; les gros pins maritimes présents dans la forêt riveraine portent beaucoup plus de TreMs que ceux (nettement plus petits) des plantations

• A l’échelle de la placette, l’Aulne glutineux contribue fortement au profil des TreMs en portant des TreMs spécifiques ; le même effet est constaté pour les feuillus présents dans les peuplements de conifères

• L’inventaire des TreMs également sur les bois morts au sol montre l’intérêt de les intégrer, bien que la définition des TreMs dans Larrieu et al. 2018 n’inclue que les arbres vivants et les morts debout ; en effet, ils participent significativement à la diversité des TreMs à l’échelle de la placette


En conclusion :

• Les forêts riveraines sont des hot-spots pour les TreMs car elles comportent plusieurs essences, dont l’Aulne glutineux

• Elles jouent donc un rôle crucial pour la biodiversité, en particulier dans les paysages dominés par les plantations de conifères

• Pour augmenter sensiblement la biodiversité des plantations de conifères, leurs gestionnaires devraient y conserver des feuillus, des très gros arbres et des arbres morts.


Abstract:

Riparian forests are considered as complex and biologically rich habitats. They play a crucial role for biodiversity conservation, in particular in landscapes under strong management pressure. Tree-related microhabitats (TreMs) support a wide array of biodiversity and some authors have suggested using them as indirect biodiversity indicators in forest ecosystems. This study investigates TreM profiles of a temperate riparian forest as last natural forest ecosystem in a context of intensively managed landscape along the Ciron river and of surrounding pine plantations of the Landes de Gascogne forest (France) and explores their drivers at tree and plot scales. A total of 28 transects perpendicular to the river, representing 84 0.1 ha-plots, were selected along the Ciron river and three of its tributaries. At tree scale, diameter at breast height (dbh), tree species and tree status (living, standing or lying dead) were significant predictors of TreM diversity. At plot scale, Alnus glutinosa was found to significantly contribute to riparian forest TreM profiles by hosting specific TreMs. The same role was highlighted for broadleaved species in pine plantations. At plot scale, the drivers of TreM diversity varied depending on plot location in the transect (riparian forest, plantation forest, intermediate area). We found that the presence of lying dead trees is an important driver of TreM diversity at plot scale, particularly in plantation stand and we thus suggest lying dead trees be included in future studies focusing on TreMs. The rich TreM profile of riparian forests highlights their crucial role in biodiversity conservation.




Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
bottom of page