Contribution à la calibration d’un modèle spatialement explicite (...)


Titre complet: Contribution à la calibration d’un modèle spatialement explicite représentant la chaine tri-trophique : betteraves-pucerons verts-ennemis naturels.


Par Paul Bannwart (stagiaire Dynafor, master 2 Modélisation des Systèmes Ecologiques à l'Université de Paul Sabatier Toulouse, stage de fin d'étude financé par l’UMR LAE).


Depuis l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes, on observe de fortes pullulations des pucerons verts Myzus persicae, vecteur des virus de la jaunisse de la betterave responsables de pertes importantes de rendement. En complément des modalités de gestion alternatives aux insecticides à l’échelle de la parcelle, un levier potentiellement efficace pour favoriser le biocontrôle des populations de puceron est la gestion de la structure du paysage agricole. L’objectif du stage est de contribuer à la calibration d’un modèle spatialement explicite permettant de simuler les relations entre paysage, pratiques agricoles et dynamiques de la chaîne tri-trophique betteraves-pucerons verts-ennemis naturels. Dans un premier temps, j'ai analysé un jeu de données d’épidémiosurveillance, dans le but de sélectionner des essais présentant un suivi régulier des ravageurs, ennemis naturels et jaunisse. Une caractérisation spatiale et temporelle des parcelles définissant la dynamique de la chaîne tri-trophique a été menée, afin de sélectionner des paysages sur lesquels le modèle pourra être calibré. Le paysage environnant les parcelles sélectionnées a été représenté à l’aide de données SIG (assolements, végétation semi-naturelle) permettant de réaliser les premières simulations. Enfin, j'ai réalisé une transformation des données de présence de pucerons dans une unité comparable aux sorties du modèle afin de permettre la calibration..



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives