Un point de rupture dans la force


Ressources alimentaires pour les auxiliaires en grandes cultures et services écosystémiques de régulation Justine Rivers-Moore (UMR Dynafor)

Dans l’étude des relations entre biodiversité, services écosystémiques et production agricole, la plupart des recherches se sont, à ce jour, focalisées sur les habitats non cultivés. L’impact positif des éléments semi-naturels dans les agroécosystèmes a ainsi été montré à plusieurs reprises. Cependant, il a été récemment suggéré que les cultures peuvent, pour certains auxiliaires, leur fournir plus de ressources que ne le font les habitats semi-naturels. Le rôle écologique des habitats cultivés dans les paysages agricoles a ainsi été sous-estimé, alors qu’il ouvre des voies de gestion complémentaires à la gestion des habitats non-cultivés. Nous cherchons donc aujourd'hui à évaluer le rôle des pratiques et de l’hétérogénéité spatiale et temporelle de la mosaïque des cultures sur les synergies et antagonismes entre ces deux services. Plus précisément, nous tentons de comprendre le rôle des adventices, présentes au sein des parcelles, dans les processus écologiques soutenus par les cultures et assurant les services écosystémiques de contrôle biologique des ravageurs et de pollinisation, en relation avec la production agricole.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives

Intranet             © 2017 by Dynafor