Stage: "Comprendre l’adoption et l’institutionnalisation de l’IBP au sein du secteur forestier"



Offre de stage : « Comprendre l’adoption et l’institutionnalisation de l’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) au sein du secteur forestier»

Contexte et objectifs du stage


L’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) vise à guider les choix de pratiques et de gestion intégrative des gestionnaires forestier.e.s au travers d’une méthode simple qui permet d’estimer rapidement et directement sur le terrain la capacité d’accueil des peuplements forestiers pour la biodiversité . Il a été diffusé en 2008 et fait l’objet depuis cette date d’un programme de recherche et développement supervisé par un comité de pilotage national. L’IBP offre un exemple intéressant d’outil d’aide à la décision pour la transition écologique, co-construit par des chercheur.e.s, techniciens et gestionnaires forestier.e.s, ayant connu une reconnaissance et adoption grandissante en France ainsi que dans plusieurs pays étrangers. Cependant, au-delà de ce succès relatif, l’adoption et l’utilisation de cet outil sont très hétérogènes au sein du secteur forestier.

Ce stage vise à mieux comprendre les facteurs et processus influençant l’utilisation et l’institutionnalisation de l’IBP au sein du secteur forestier. Le.la stagiaire étudiera notamment l'influence relative de la co-construction de l'outil, du contexte politico-économique, des discours dominants dans le secteur forestier sur l’adoption de l’outil. L’approche utilisée s’ancrera à la fois dans la political ecology et dans les Science and Technology Studies (STS), de par l’attention portée aux relations de pouvoir entre chercheurs et acteurs, et entre acteurs.

Missions du.de la stagiaire:

  • Revue de la littérature académique et grise sur l’IBP

  • Cartographie de réseaux d’acteurs

  • Entretiens semi-directifs avec des gestionnaires forestiers, conseillers forestiers, experts forestiers, agents de parcs nationaux et parcs naturels régionaux, agents de coopératives forestières, chercheur.e.s, décideur.se.s politiques

  • Analyse qualitative des entretiens et écriture du mémoire

Produits attendus : Un mémoire de Master tel que demandé dans les conditions de stage de l’organisme formateur. Le/a stagiaire sera également proposé d’effectuer une (ou plusieurs) restitution orale, notamment à la structure d’accueil, l’UMR Dynafor.

Lieu et environnement de travail : Le stage sera basé à l’UMR Dynamiques et Ecologie des Paysages Agriforestiers (Dynafor), sur le site INRAE Toulouse Occitanie, situé à Castanet Tolosan près de Toulouse. L’UMR regroupe des chercheur.e.s en écologie du paysage, géographie humaine et télédétection.

Encadrant.e.s : Floriane Clément (INRAE UMR Dynafor), géographe / politiste, et Laurent Larrieu (CRPF Occitanie / INRAE UMR Dynafor), écologue forestier et co-concepteur de l’IBP.

Profil recherché : Nous recherchons un.e étudiant.e en géographie humaine, sciences politiques, sociologie ou anthropologie, de niveau M2. Une connaissance ou un vif intérêt pour les méthodes de recherche qualitative en sciences sociales et en particulier de conduite d’entretiens est demandé.

Dates du stage : 6 mois à partir de mars-avril en fonction de la disponibilité de l'étudiant.e

Gratification : Environ 575 euros nets / mois en moyenne, selon le volume horaire travaillé.

Candidature : Merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation à Floriane Clément, floriane.clement@inrae.fr et Laurent Larrieu, laurent.larrieu@inrae.fravant le 23 décembre 2021



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives