Recherche publique : pourquoi valoriser l’intelligence collective ?


Par Jean-Baptiste Bellet (stagiaire Mastère Spécialisé Eco-Ingénierie de l'INP Toulouse).

A la suite d'un stage de 9 mois dans un laboratoire d'écologie, je propose la réflexion d'un néophyte sur l'état de la recherche publique en France : faisant le constat à la fois de la survalorisation de l'individu et de la compétition comme moteur exclusif tels qu'ils sont pratiqués actuellement peuvent être délétères et contre-productifs. M'appuyant sur les grands principes de l'intelligence collective, je fais l'hypothèse qu'utiliser ces principes et déployer l'intelligence collective à l'échelle du laboratoire peut, au moins en partie, être une solution.







Posts à l'affiche
Posts Récents