top of page

Diverse agricultural landscapes increase bat activity and diversity: Implications for biologic (...)


Tortosa A., Giffard B., Barbaro L., Froidevaux J., Ladet S., Delhommel J., Vialatte A. (2023) Diverse agricultural landscapes increase bat activity and diversity: Implications for biological pest control, Agriculture, Ecosystems & Environment, Vol. 345, 108318, ISSN 0167-8809, https://doi.org/10.1016/j.agee.2022.108318.


Abstract: Diverse landscapes consisting of mixed crops are expected to support higher biological control, while also contributing to maintain farmland biodiversity. Although bats are known as predators of many farming pests, few studies to date have investigated how their foraging activity may enhance natural pest control. Here, we tested the hypothesis that crop mosaics would provide a temporal continuity in prey availability for bats, ultimately resulting in higher biological control. We sampled bat activity and diversity, and the abundance and damage of three major pests of vineyards, maize, and pine plantations, in both simple and diverse landscapes mixing the three production types. Bat species richness and total activity were higher in vineyards and pine plantations located within diverse landscapes. Bat foraging activity also peaked within diverse landscapes. In vineyards, moth abundance decreased with bat species richness. In pine plantations, pest damage decreased with bat foraging activity. In maize fields, pest abundance and damage increased with bat richness and activity longer-term investigations would be necessary to assess their actual effectiveness. Our study advocates for promoting a diversity of coexisting crops within agricultural landscapes to enhance bat activity and diversity, which in turn would sustain higher biological control and bolster biodiversity conservation in farmland.


Résumé: Les paysages diversifiés composés de différentes cultures mixtes devraient favoriser un meilleur contrôle biologique, tout en contribuant à maintenir la biodiversité en milieu agricole. Bien que les chauves-souris soient connues comme des prédateurs de nombreux ravageurs agricoles, peu d'études ont jusqu'à présent examiné comment leur activité de recherche de nourriture peut améliorer le contrôle biologique des ravageurs. Ici, nous avons testé l'hypothèse selon laquelle les mosaïques de cultures fourniraient une continuité temporelle dans la disponibilité de proies pour les chauves-souris, résultant en un contrôle biologique plus élevé. Nous avons échantillonné l'activité et la diversité des chauves-souris, ainsi que l'abondance et les dégâts de trois ravageurs majeurs des vignobles, du maïs et des plantations de pins, dans des paysages simples et diversifiés mélangeant les trois types de production. Le nombre d’espèces de chauves-souris et l'activité totale étaient plus élevées dans les vignobles et les plantations de pins situés dans des paysages diversifiés. L'activité de recherche de nourriture des chauves-souris a également atteint un pic dans les paysages diversifiés. Dans les vignobles, l'abondance des papillons de nuit a diminué avec le nombre d’espèces de chauves-souris. Dans les plantations de pins, les dommages causés par les ravageurs diminuent avec l'activité de recherche de nourriture des chauves-souris. Dans les champs de maïs, l'abondance des ravageurs et les dégâts ont augmenté avec la richesse et l'activité des chauves-souris. Des études à plus long terme seraient nécessaires pour évaluer leur efficacité réelle. Notre étude plaide pour la promotion d'une diversité de cultures coexistantes dans les paysages agricoles afin d'accroître l'activité et la diversité des chauves-souris, ce qui, soutiendrait un contrôle biologique plus important et favoriserait la conservation de la biodiversité en milieu agricole.






Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
bottom of page