top of page

Are the remnants of old-growth mountain forests always relevant to inspire close-to-nature (...)

Laurent Larrieu (Dynafor).


Larrieu L., Burri S., Corriol G., Gouix N., Ladet S., Laroche F., Maillé S., Py-Saragaglia V., Savoie J-M., Brin A. (2023) Are the remnants of old-growth mountain forests always relevant to inspire close-to-nature forest management and efficient biodiversity conservation? Biological Conservation, https://doi.org/10.1016/j.biocon.2023.10995



Les forêts primaires et matures ont été identifiées comme hautement prioritaires pour la conservation de la biodiversité et comme références pour une sylviculture respectueuse de la biodiversité. Cependant, elles restent rares et ne sont pas réparties de manière aléatoire en Europe, concentrées principalement dans des zones boréales ou montagneuses telles que les Pyrénées où des à la fois forêts anciennes (c'est-à-dire présentant un degré élevé de continuité) et matures (c'est-à-dire présentant des attributs de maturité) (ci-après dénommées AMF) ont été identifiées et localisées avec précision sur le versant français. Ces vestiges d'AMF peuvent-ils servir de références et assurer la conservation de la biodiversité ? Cette étude visait à (i) identifier les facteurs qui expliquent la localisation actuelle des AMFs ; (ii) évaluer le potentiel de ces AMFs en tant qu'écosystèmes de référence ; et (iii) discuter de la pertinence du réseau actuel d'AMFs pour la conservation de la biodiversité. Nous avons utilisé un ensemble de 10 344 parcelles de 1 ha décrites par 10 variables couvrant les conditions abiotiques et le contexte socio-économique, afin de comparer les AMF, les forêts anciennes mais non matures et les forêts récentes. Les AMF diffèrent significativement des autres forêts pour la plupart des variables testées, mais la taille d’effet est plutôt faible, sauf pour l'occurrence de gel tardif, l'exposition et le type de propriété. Notre étude fournit des indications importantes pour la conservation de la biodiversité, au-delà du cas du versant nord des Pyrénées. En effet, nos résultats montrent clairement que les patrons à grande échelle spatiale nécessitent des recherches complémentaires à l'échelle régionale pour mieux comprendre l'influence de l'activité humaine passée sur la distribution spatiale des écosystèmes de référence. Nous illustrons également l'intérêt d'inclure les caractéristiques géologiques et les communautés végétales dans l'analyse de la représentativité écologique des réseaux dédiés à la conservation de la biodiversité.

















留言


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
bottom of page