La longue route vers la sagesse


Influence du paysage et de l'évolution des pratiques agricoles sur les potentiels de contrôle biologique et de pollinisation dans les parcelles de grandes cultures (15 min) – Neila Ait Kaci Ahmed Dans un contexte où le recours aux produits phytosanitaires et autres pratiques agricoles intensives est remis en cause, et où le rôle positif du paysage dans le maintien ou l’amélioration de services écosystémiques est de plus en plus mis en avant, les études sur l’influence des pratiques agricoles dans leur contexte paysager restent à ce jour souvent limitées à des mesures réalisées sur une seule année. Le projet SEBIOPAG-PHYTO, dont l'objectif principal est d’analyser les interactions entre processus agricoles et écologiques affectant les services potentiels de bio-contrôle des ravageurs et de pollinisation grâce à des mesures réalisées pendant 10 ans, est à sa 5eme campagne. Chaque année, des cartes de prédation et des phytomètres sont utilisés pour estimer les deux services potentiels dans 17 parcelles agricoles situés dans les Vallées et Coteaux de Gascogne, choisies selon un gradient paysager. Des métriques paysagères ainsi que les pratiques agricoles réalisées par les agriculteurs sont également mesurées. Les données recueillies permettent aujourd'hui de commencer à étudier l’influence des pratiques agricoles dans leur contexte paysager, à court et plus long terme, en prenant en compte la mosaïque des cultures, qui diffère d’année en année selon les rotations mises en place par les agriculteurs. Aussi, l’analyse conjointe du service potentiel de bio-contrôle des ravageurs et de la pollinisation permet de tenter de comprendre s’ils sont en synergie ou en antagonisme. Ce qui ouvrirait des pistes de réflexion sur la gestion des habitats-semis naturels et la mise en place de pratiques qui permettraient de concilier les deux services.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives

Intranet             © 2017 by Dynafor