Moreau Clémence

 

Doctorante en géographie sociale.

Titre de la thèse : Potentialités et limites du concept de service écosystémique pour comprendre et accompagner les dynamiques territoriales. Application au cas des évolutions du paysage sur le mont Lozère.

Encadrants : Cécile Barnaud et Raphaël Mathevet (CNRS)

Résumé de la thèse : Ma thèse porte sur l’évolution des paysages sur le mont Lozère, dans une optique de géographie sociale. Plus particulièrement, il s’agit de répondre à cette question : De quelle façon s’opèrent les choix sociaux qui rentrent en compte dans l’évolution du paysage ? Dans quelle mesure, et selon quelles modalités, ces choix font l’objet d’une concertation ? Pour répondre à ces questions, je mobiliserai la notion d’interaction entre services écosystémiques (antagonisme ou synergie), qui permet de mieux saisir les interactions entre acteurs. Un des buts de la thèse est de tester l’hypothèse selon laquelle cette notion de service peut nous aider à comprendre comment s’opèrent les choix sociaux autour de l’évolution de paysage ; et qu’elle peut être mobilisée dans des processus participatifs pour encourager la concertation. Pour ancrer cette réflexion, j’étudie le cas du mont Lozère, qui est protégé à plusieurs titres (UNESCO, MAB, Parc National) et dont les paysages sont en forte évolution (augmentation de la forêt, mais aussi changements sur les milieux ouverts). J’adopte à la fois une posture analytique, où je cherche à comprendre et à décrire un système socio-écologique par le biais d’entretiens individuels et une posture de recherche-action, où je m’inscris dans une démarche d’accompagnement des changements en cours, par le biais d’ateliers collectifs.

Mots clefs : service écosystémique, paysage, processus participatif, interdépences socio-écologiques.

Publications :

De Lattre-Gasquet M., Moreau C., Elloumi M.,  and Ben Becher L., 2017. “Vers un scénario « Des usages agro-écologiques des terres pour une alimentation diversifiée et de qualité et un système alimentaire territorialisé » en Tunisie en 2050.” OCL 24 (3): D306.

Rinaudo, J.-D., Moreau, C., Garin, P., 2016. Social Justice and Groundwater Allocation in Agriculture: A French case study, in : Jakeman, T., Barreteau, O., Hunt, R., Rinaudo, J., Ross, A. (Eds.), Integrated Groundwater Management. Springer.

Moreau C.,  Garin P., Rinaudo J.-D, 2015. La justice sociale dans la construction du jugement d’acceptabilité. Analyse des réactions d’agriculteurs face à différentes règles de partage de l’eau souterraine. Économie rurale, 346, 31-48.

Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor