top of page

Vers une typologie hétérodoxe des activités scientifiques de la Réserve de biosphère (...)





Dans le cadre d’une recherche ayant pour but d’identifier et d’analyser les relations entre les chercheurs et les acteurs territoriaux dans des dispositifs propices aux « sciences de la durabilité », les réserves de biosphère ont constitué un objet d’étude privilégié. Sur ces territoires, censés favoriser les partenariats multi-acteurs, nombre de collaborations sont ténues et difficilement identifiables. Cette situation nous a conduit à proposer une méthodologie hybride, afin d’inventorier les activités scientifiques menées sur les réserves de biosphère françaises. Cette approche, expérimentée à travers le cas de la Réserve de biosphère transfrontalière Vosges du Nord-Pfälzerwald, relève les relations complexes entre les sciences et la société : premièrement, elle met en évidence une grande diversité de documents, se situant souvent à la frontière de l’activité académique ; ensuite, elle fait apparaître une hétérogénéité d’acteurs et de structures engagées dans le processus de production de connaissance aux côtés des scientifiques ; enfin, cette hybridité inter- et transdisciplinaire pose la question des « nouveaux » rôles occupés par les chercheurs sur les territoires.


Christine Hervé, Théo Jacob, Alexandre Charles (2023) Vers une typologie hétérodoxe des activités scientifiques de la Réserve de biosphère transfrontalière Vosges du Nord-Pfälzerwal. Annales scientifiques de la Réserve de biosphère transfrontière des Vosges du Nord-Pfälzerwald. Ann. Sci. Rés. Bios. Trans. Vosges du Nord-Pfälzerwald — 21 (2022-2023) : 56 57


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
bottom of page