PSDR4 Sebioref - Une approche paysagère et territorialisée des services écosystémiques et (...)



Ouin A., Andrieu E., Balent G., Carrié R., Choisis J.P.1, Dejoux J.F., Del Corso J.P., Desaegher J., Fauvel M., Gallai N., Ladet S., Rivers-Moore J., Uwingabire Z., Sheeren D., Vialatte A., Cichosz B.. (2022). PSDR4 Sebioref - Une approche paysagère et territorialisée des services écosystémiques et des valeurs attachées pour guider les décideurs publics. Innovations Agronomiques 86 (2022), 151-162.



Abstract:

The aims of the Sebioref projet was to estimate the pollination service provided by wild bees and identify the landscape properties driving the delivery of this ecosystem service. The ultimate objective was to explore the potential coordination between ecosystem service providers and users at the landscape scale. The project was conducted by three laboratories (Dynafor, Cesbio, Lereps) and co-led by the Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie. The Sebioref project has provided remote sensing tools to identify floral resources in grasslands over large spatial extents and spatially explicit modelling of both pollination service and stakeholders’ cooperation. We show that the management of pollination services for insect-dependent crops needs a landscape-scale approach, in order for the crop-pollinating bees to benefit from complementary floral resources provided by hedges, wood edges and grasslands. The agro-ecological transition should therefore take into account landscape-scale ecological processes to maximize pollination services. We have also showed that stakeholders feel very concerned by wild bee conservation and could generate insightful suggestions to promote wild bee diversity and pollination services. Collective action seems to be the best way to meet expectations for multifunctional landscape.


Résumé:

Le projet PSDR4 Sebioref avait pour objectif de qualifier le service écosystémique de pollinisation rendu par la biodiversité, et d’identifier les leviers paysagers pour améliorer ce service de pollinisation. In fine, l’objectif était d’envisager des coordinations entre producteurs et utilisateurs potentiels de services écosystémiques à l’échelle des territoires. Il a été mené par trois laboratoires (Dynafor, Cesbio, Lereps) et co-animé avec la Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie. Le projet Sebioref a fourni des outils en télédétection pour l’identification des ressources florales dans les prairies sur de larges étendues, la modélisation spatialisée du processus de pollinisation et de concertation entre les acteurs. Nous avons montré que le service écosystémique de pollinisation, notamment vis à vis des cultures entomophiles, nécessitait une approche paysagère pour permettre la complémentarité entre les ressources florales présentes dans les haies, lisières de bois et prairies. Ainsi, la transition agro-écologique devra intégrer les échelles paysagères et territoriales. Nous avons aussi montré que les acteurs du territoire étudié sont très concernés par la protection des espèces d’abeilles sauvages et sont sources de propositions pour favoriser cette diversité et les services qu’elle rend. L’action collective semble donc être la plus à même de répondre aux attentes des acteurs dans la gestion d’un paysage qui produit et offre une multitude de services.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives