Les savoirs locaux de biodiversité comme outil de diagnostic des changements environnementaux


Par Charlotte Robart (stagiaire UMR DYNAFOR, master 2 Biodiversité, Ecologie et Evolution (BEE) parcours Ecosystèmes et Anthropisation, à l’Université Paul Sabatier – ENSAT. Ce stage s'inscrit dans le cadre du projet PIAF achevé il y a quelques années et financé par la FRB).

Les “savoirs locaux indigènes” sont désormais vus par le monde de la recherche comme un moyen d’enrichir les discours sur les changements environnementaux avec des visions plus locales de l’état de l’environnement. L'objectif de ce stage fut d'analyser les savoirs de biodiversité et les changements environnementaux perçus par les populations de trois sites d‘études (urbain, rural et protégé) du Sud de la France afin de caractériser ces savoirs et perceptions selon le contexte socio-économique et de proposer une méthode standardisé pour révéler ces diagnostics environnementaux locaux.









Posts à l'affiche