top of page

Sélection participative du blé tendre en France et gestion collective de la diversité cultivée



Gaëlle Van Frank (UMR Dynafor).


L’agriculture conventionnelle productiviste repose sur la culture d’un nombre restreint de variétés cultivées sur de larges surfaces. Des alternatives à ce système dominant ont émergé telles que l'agroécologie, qui repose sur la diversification des agroécosystèmes dans l'espace et dans le temps. Depuis 2006, des paysan·ne·s et animateur·rice·s de collectifs du Réseau Semences Paysannes mènent, en collaboration avec l'équipe DEAP de l'INRAe du Moulon, un projet de sélection participative du blé tendre. Ces paysan·ne·s, tou·te·s impliqué·e·s dans des démarches agroécologiques, mobilisent la diversité des blés pour sélectionner des populations adaptées à leurs pratiques et leurs besoins, et retrouver une autonomie semencière. Lors de ce RDJ je vous présenterai les travaux que j’ai effectués lors de ma thèse dans le cadre de ce projet, visant à évaluer les impacts de pratiques paysannes de sélection de populations et de mélanges de blés, sur leurs performances agronomiques et leur adaptation aux conditions locales. Je vous présenterai aussi une méthode d’animation d’ateliers de co-conception, basée sur la méthode KCP, développée pour concevoir des pratiques collectives de gestion de cette diversité dans les collectifs paysans.





Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives