Evaluation de la complémentarité spatio-temporelle entre 3 cultures (vigne, maïs et pins)


Par Jeanne Delhommel (stagiaire UMR DYNAFOR, master 2 Biodiversité, Ecologie et Evolution (BEE) parcours Ecosystèmes et Anthropisation, à l’Université Paul Sabatier – ENSAT. Ce stage s'inscrit dans le cadre du projet LepiBats, financé par INRAE-Région Occitanie).

Un gradient paysager établi au sein du vignoble Bordelais a été analysé selon l’hypothèse que le contrôle biologique fourni par les communautés de chiroptères sur le ravageur de la vigne Lobesia botrana est plus efficace au sein de paysages hétérogènes (composés de trois cultures : maïs, vigne et pin) que simplifiés (vigne principalement). En effet, un phénomène de complémentation spatiale (assolement cultural) et temporelle (répartition des pics des lépidoptères ravageurs des cultures concernées) serait à l’œuvre.









Posts à l'affiche