Le syndrome de pollinisation des prairies dépend-il de leur isolement?

 

 

Par Simon Maudet (stagiaire M1 du projet SEBIOREF, UMR DYNAFOR)

 

Durant ce stage j’ai utilisé les données collectées dans le cadre du projet SEBIOREF et issues du modèle prédictif de Fauvel et al. (2019). J’ai calculé l’isolement des prairies échantillonnées par rapport à ses prairies voisines selon l’indice de Hanski (Hanski et al. 1994) modifié pour prendre en compte la qualité des prairies voisines en plus de leur distance et de leur surface. J’ai ensuite calculé plusieurs indices relatifs à la pollinisation des plantes (caractéristiques des fleurs, dépendance aux insectes…) à partir des relevés botaniques des prairies. L’objectif est de produire un modèle statistique qui décrit la relation entre l’isolement et les différents indices calculés.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Motion Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche

February 15, 2020

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives