Biogéographie fonctionnelle des communautés mixtes d’oiseaux natifs et introduits en Nouvelle-Zélande

 

 

 

Par Raphaël Mossion présenté par Luc Barbaro

 

L’objectif est de présenter les résultats obtenus dans le cadre de mon stage qui a débuté en mars 2019. On s’intéresse dans ce stage et cette étude à l’influence des traits écologiques et de l’origine biogéographique sur la ségrégation spatiale des espèces natives et introduites en prenant le cas de l’avifaune de Nouvelle-Zélande. L’établissement et la propagation d'espèces introduites sont, en effet, reconnus comme un risque majeur pour la conservation de la biodiversité mondiale. L’identification des déterminants et des conséquences du succès de l’établissement d'organismes introduits est l'une des questions fondamentales de l’écologie des invasions.  Il s’agit alors de mettre en évidence quelles sont les relations traits – habitat mises en jeu ? Et expliquent-elles la distribution des oiseaux natifs et introduits le long de gradients d’habitat en Nouvelle Zélande ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Motion Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche

February 15, 2020

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives