Projet FRAXPYR

Au-delà de leur participation à l’esthétique des paysages pyrénéens, les frênes ont joué un rôle central dans les systèmes agro-pastoraux traditionnels des Pyrénées, entre autre par la fourniture de bois et de fourrage. Leur taille successive durant des dizaines d’années leur ont donnée leur forme caractéristique (émondes et tétards) et ont abouti à la formation de nombreux dendro-microhabitats, tels que des cavités, qui sont  essentiels pour la conservation de nombreuses espèces.

 

Le premier objectif de fraxpyr est d’évaluer l’intérêt conservatoire de ces frênes dits domestiques en terme de biodiversité. Le second objectif est de mettre en place un dispositif de suivi à long terme d'un réseau d'arbres qui permettra de quantifier les conséquences de l'arrivée de la Chalarose (maladie causée par le un champignon asiatique qui décime le frênes en Europe https://chalfrax.cnpf.fr/) sur la qualité et la quantité des dendromicrohabitats portés par les Frênes, et de suivre ses impacts sur la biodiversité.

 

Nous recensons actuellement les dendro-microhabitats des frênes domestiques dans trois zones pyrénéennes : Vallée D’Oueil, Vicdessos et Gave de Pau.

 

 

Illustration de certains dendro-microhabitats observés sur des Frênes. Certains sont directement liés à la gestion des arbres (par exemple les cavités), d’autres non (par exemple les loges de pics). De haut en bas et de gauche à droite : mousses (peuvent héberger des insectes et des gastéropodes), Polypore annuel (peut héberger des insectes spécifiques et des champignons parasites), bois sans écorce (peut héberger des insectes ; lichens et champignons corticiés), loge de Pic  (peut héberger des pics mais aussi d’autres espèces d’oiseaux, des mammifères, des reptiles, des arthropodes,...), écorce décollée (peut héberger des oiseaux, chiroptères, arthropodes, gastéropodes, lichens et champignons), dendrothelme (peut héberger des insectes et micro-crustacés spécifiques, des bryophytes), cavité à terreau de pied (peut héberger des arthropodes, des reptiles et des champignons saproxyliques).

 

 

 

Des carottages vont nous permettre de connaître l’âge de ces arbres (dont un a plus de ans) et d’identifier dans les cernes de croissance des marqueurs des émondages passés, ce qui nous permettra de reconstituer l’histoire de gestion de ces frênes.

 

 

Ce projet est financé en partie par l’Observatoire Homme Milieu Pyrénées - Haut Vicdessos.

 

Responsables du projet E. Andrieu et L. Burnel

 

Gestion des bases de données, développement W. Heintz

 

SIG F. Calatayud

 

 

Après le soleil, la neige !
Il va falloir creuser un peu pour recenser les dendro-microhabitats du frêne
(OHM QuantiTrem)

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les coléoptères s’exposent pour ne pas disparaître

May 16, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents

November 12, 2019

November 7, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor