Modélisation spatiale des cavités de tronc et diversité de l'entomofaune associée dans un massif forestier géré

Par Fabien Laroche (Irstea)

 

Les cavités des troncs constituent un micro-habitat à ontogenèse lente, associé à des âges avancés et des gros diamètres des arbres porteurs. La sylviculture intensive tend à pratiquer une longueur de cycle sylvicole courte qui fait disparaître ces arbres et affecte donc la disponibilité en cavités au sein du massif. La raréfaction des cavités peut à son tour affecter la persistance des organismes qui leur sont inféodés, notamment les coléoptères cavicoles, via la diminution de la quantité et de la connectivité de leur habitat. Je présenterai dans cette exposé des résultats préliminaires sur une approche de modélisation prédictive de cette cascade d’effets, qui combine un modèle statistique de la distribution des cavités au sein du massif de Compiègne, et un modèle dynamique spatialement explicite des communautés de coléoptères cavicoles qui occupent ces cavités.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Motion Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche

February 15, 2020

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives