Éléments semi-naturels des paysages agricoles et boisés et connectivités pour les pollinisateurs sauvages

 

 

Journée Trame Verte et Bleue, mars 2018 : La transition agro-écologique au service des continuités écologiques     

 

Présentation de la journée

 

Les espaces agricoles couvrent plus de la moitié du territoire français. Ils ont donc un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité et des continuités écologiques. Ce rôle dépend fortement des pratiques agricoles. Parmi celles-ci, l’agro-écologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui visent à diminuer les pressions sur l’environnement et sur les ressources naturelles et à préserver, voire amplifier, la fonctionnalité écologique des exploitations. Favoriser les infrastructures agro-écologiques est susceptible de contribuer à la circulation de nombreuses espèces et à favoriser la connexion écologique des espaces naturels ou semi-naturels.

 

Cette biodiversité est par ailleurs utile à l’agriculture en raison des nombreux services qu’elle apporte (pollinisation, auxiliaires des cultures…).

 

A une échelle plus vaste, la transition agro-écologique des territoires, peut conduire à la mise en place de projets favorables à la biodiversité tout en structurant des filières répondant aux besoins des consommateurs locaux.

 

L’Agence française pour la biodiversité organise une journée d’échanges techniques dans le cadre du Centre de ressources Trame verte et bleue et en partenariat avec le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 

Cet événement cherchera à répondre aux questions suivantes :

  • quelles synergies peut-on développer entre agro-écologie et Trame verte et bleue ?

  • quels services réciproques peuvent se rendre les pratiques agro-écologiques et une biodiversité fonctionnelle ?

  • comment accompagner les acteurs de terrain dans cette approche ?

L’objectif de cette journée est de favoriser le développement de l’agro-écologie dans les projets de Trame verte et bleue en réunissant les acteurs de la biodiversité et du monde agricole. Elle visera à présenter des retours d’expériences réussies illustrant les bénéfices mutuels entre production agricole et biodiversité.

 

 

Annie OUIN, enseignante-chercheuse - Institut national polytechnique de Toulouse, UMR Dynafor, Éléments semi-naturels des paysages agricoles et boisés et connectivités pour les pollinisateurs sauvages.Exposé à télécharger ici

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les coléoptères s’exposent pour ne pas disparaître

May 16, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents

November 12, 2019

November 7, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor