Dans des forêts lointaines, très lointaines...

Les montagnes couronnées de Guyane sont-elles de bons coins à chanterelles ? – Nina Gazal (UMR Dynafor)

Les forêts primaires d’Amazonie recèlent de traces d’anciennes habitations, et les sols semblent avoir été profondément modifiés. Devenus drainants, parfois plus riches en charbons et en matière organique, nous avons testé l’hypothèse que de tels sols hébergent une fonge différente, et notamment plus riche en champignons ectomycorhiziens, comme les chanterelles. La réponse n’est pas si claire, mais les sites anciennement anthropisés se caractérisent par des communautés plus hétérogènes, qui correspondent aussi à la diversité des habitats de ces anciens peuplements.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les coléoptères s’exposent pour ne pas disparaître

May 16, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor