Le réveil de l'Empereur biotique

 

Les prédicteurs biotiques contribuent-ils à améliorer les modèles de réponses des communautés d’oiseaux et de chauves-souris à la diversité forestière en Europe ? – Luc Barbaro

Les modèles de réponse de la diversité des oiseaux et des chauves-souris forestières incluent généralement des variables bioclimatiques et d’habitat mais intègrent rarement des prédicteurs biotiques supplémentaires. Nous avons échantillonné les communautés d’oiseaux et de chiroptères dans 209 forêts matures sur un gradient de diversité en arbres croissante dans 6 pays européens, de l’Espagne à la Finlande. Nous testons ici l’hypothèse que les modèles de diversité taxonomique et fonctionnelle des oiseaux et des chauves-souris seront améliorés en ajoutant aux variables climatiques et forestières des facteurs biotiques, comme l’abondance ou l’activité d’autres taxa agissant comme source de nourriture (araignées et insectes défoliateurs) ou comme ingénieurs de l’écosystème (vers de terres et ongulés sauvages).

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les coléoptères s’exposent pour ne pas disparaître

May 16, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents

November 12, 2019

November 7, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor