La diversité favorisée par les petites parcelles

 

Une équipe internationale de chercheurs montre pour la première fois qu’un paysage agricole fait de petites parcelles favorise l’abondance des pollinisateurs et donc de la reproduction des plantes. En cause: les bordures qui créent des sortes de corridors de végétation sauvage propices aux pollinisateurs.


Les explications de Clélia Sirami, chercheuse à l’Institut national français de recherche agronomique (Inra), interrogée par Sarah Dirren. A écouter ici

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les coléoptères s’exposent pour ne pas disparaître

May 16, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor