Une convergence dans la force

 

 

 

Quel est l’apport de l’agroforesterie face au risque climatique ? Étude du cas de la viticulture du sud de la France par une approche combinant mesures in situ et télédétection, Juliette Grimaldi (CESBIO)

 

Ma thèse focalise sur les systèmes viticoles en agroforesterie et vise trois objectifs : (i) caractériser l’effet des arbres sur les températures et l’évapotranspiration de la vigne, (ii) évaluer les répercutions en termes de rendement et de qualité des raisins, (iii) comparer les effets engendrés selon la morphologie des arbres et leur agencement dans l’espace. Cinq parcelles associant arbres et vignes ont été suivies dans le sud de la France, couvrant un gradient climatique et paysager inédit. Dans un premier temps, je vous présenterai l’analyse des suivis in situ qui met en évidence des patrons agro-climatiques particuliers au sein des parcelles. Dans un second temps j’exposerai comment les images des parcelles acquises par drone ont permis de cartographier finement la végétation. La carte obtenue a servi d’une part pour calculer des métriques morphologiques et paysagères de végétation, d’autre part pour renseigner une maquette 3D du paysage dans un modèle de bilan radiatif (modèle DART).

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les coléoptères s’exposent pour ne pas disparaître

May 16, 2019

1/3
Please reload

Posts Récents

November 12, 2019

November 7, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Intranet             © 2017 by Dynafor