Évaluer la qualité des boisements riverains avec l’Indice de Biodiversité et de Connectivité des Rip



Ce papier a pour principal objectif de présenter l’IBCR, un nouvel outil de diagnostic de la la capacité d’accueil des peuplements forestiers pour la biodiversité taxonomique, créé spécifiquement pour l’évaluation des ripisylves, et directement dérivé de l’IBP. Pour illustrer son utilité, nous avons étudié la réponse des communautés d’oiseaux aux facteurs de l’IBCR, en distinguant les espèces des milieux forestiers, agricoles, aquatiques et bâtis/rocheux. Les résultats montrent que les cortèges d’oiseaux répondent de façon assez cohérente aux valeurs de l’IBCR, avec une augmentation de la richesse en espèces d’oiseaux de milieux forestiers avec l’augmentation du score moyen de l’indice.


Janssen P., Evette A., Bergès L., Gonin P., Larrieu L., Dajoux M., Dupont S, Gardien S., Gilles C. & Ladet A. 2021. — Évaluer la qualité des boisements riverains avec l’Indice de Biodiversité et de Connectivité des Ripisylves (IBCR) : une étude de cas avec les communautés d’oiseaux. Naturae 2021 (21): 293-307. https://doi.org/10.5852/naturae2021a21


Abstract :

Afin d’évaluer la capacité d’accueil des ripisylves pour la biodiversité, nous proposons un nouvel indice tenant compte des dimensions longitudinale et transversale de l’hydrosystème : l’Indice de Biodiversité et de Connectivité des Ripisylves (IBCR). Constitué de 15 facteurs renseignant des critères liés au peuplement et à sa gestion, au contexte environnant, aux perturbations/pressions et à la connectivité, l’IBCR est un nouvel outil qui fournit aux gestionnaires des cours d’eau des éléments concrets pour diagnostiquer rapidement l’état écologique des ripisylves et orienter la gestion pour la conservation de la biodiversité associée aux linéaires boisés riverains. Pour illustrer l’utilité de cet indice, nous avons étudié la réponse des communautés d’oiseaux aux facteurs de l’IBCR, en distinguant les espèces des milieux forestiers, agricoles, aquatiques et bâtis/rocheux. Nos résultats montrent que les cortèges d’oiseaux répondent de façon assez cohérente aux valeurs de l’IBCR, avec une augmentation de la richesse en espèces d’oiseaux des milieux forestiers avec l’augmentation du score moyen de l’indice. En revanche, les ripisylves ayant un indice de faible score, c’est-à-dire davantage dégradées et déconnectées, favorisent surtout la présence d’espèces d’oiseaux des milieux agricoles. Dans l’ensemble, ces résultats soulignent l’intérêt de l’IBCR pour évaluer rapidement les principales caractéristiques des boisements riverains et les capacités d’accueil associées, au moins pour les communautés d’oiseaux.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives