Dans le cadre du projet SLOO, financé par la ZA PYGAR, les unités DYNAFOR, AGIR, GEODE et LISST étudient l’évolution des prairies et pelouses de la vallée d’Oô sur les 40 dernières années. Cette année, des relevés botaniques ont été réalisés dans 30 parcelles suivies par DYNAFOR depuis 1981. Des relevés acoustiques et lépidoptères ont également été réalisés. A l’automne, des analyses de sols et des entretiens seront également réalisés avec les éleveurs de la vallée.



In Europe, forest management has controlled forest dynamics to sustain commodity production over multiple centuries. Yet over-regulation for growth and yield diminishes resilience to environmental stress as well as threatens biodiversity, leading to increasing forest susceptibility to an array of disturbances. These trends have stimulated interest in alternative management systems, including natural dynamics silviculture (NDS). NDS aims to emulate natural disturbance dynamics at stand and landscape scales through silvicultural manipulations of forest structure and landscape patterns. We adapted a “Comparability Index” (CI) to assess convergence/divergence between natural disturbances and forest management effects. We extended the original CI concept based on disturbance size and frequency by adding the residual structure of canopy trees after a disturbance as a third dimension. We populated the model by compiling data on natural disturbance dynamics and management from 13 countries in Europe, covering four major forest types (i.e., spruce, beech, oak, and pine-dominated forests). We found that natural disturbances are highly variable in size, frequency, and residual structure, but European forest management fails to encompass this complexity. Silviculture in Europe is skewed toward even-aged systems, used predominately (72.9% of management) across the countries assessed. The residual structure proved crucial in the comparison of natural disturbances and silvicultural systems. CI indicated the highest congruence between uneven-aged silvicultural systems and key natural disturbance attributes. Even so, uneven-aged practices emulated only a portion of the complexity associated with natural disturbance effects. The remaining silvicultural systems perform poorly in terms of retention compared to tree survivorship after natural disturbances. We suggest that NDS can enrich Europe's portfolio of management systems, for example where wood production is not the primary objective. NDS is especially relevant to forests managed for habitat quality, risk reduction, and a variety of ecosystem services. We suggest a holistic approach integrating NDS with more conventional practices.


Aszalós, R., Thom, D., Aakala, T., Angelstam, P., Brūmelis,G., Gálhidy, L., Gratzer, G...., Larrieu, L.,...and al. 2022. “ Natural Disturbance Regimes as a Guide for Sustainable Forest Management in Europe.” Ecological Applications e2596. https://doi.org/10.1002/eap.2596

Drought-induced forest dieback increases taxonomic, functional, and phylogenetic diversity of saproxylic beetles at both local and landscape scales



Cette recherche fait partie du projet CLIMTREE "Impacts écologiques et socio-économiques du dépérissement des arbres induit par le climat dans les forêts de montagne" dans le cadre de l'appel à actions de recherche collaborative du Belmont Forum : "Mountains as Sentinels of Change", et a été financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR-15-MASC-002-01).


L’objectif principal était d’analyser dans les Pyrénées les effets du dépérissement des sapins pectinés, quantifié à la fois à l’échelle de la placette et du paysage, sur les assemblages de coléoptères saproxyliques à l’échelle de la placette. En supplément, nous avons également essayé de comprendre quels sont les concepts d'écologie spatiale qui sont impliqués dans les relations entre les patrons spatiaux multi-échelles des ressources disponibles et les communautés locales de coléoptères.

Les communautés de coléoptères ont été investiguées sous 3 angles : leur diversité taxonomique, leur diversité phylogénétique et enfin leur diversité fonctionnelle.


Principaux résultats :

  • Le dépérissement, en hétérogénéisant la forêt et en augmentant la quantité de ressources saproxyliques, est significativement bénéfique à la fois à la diversité taxonomique, phylogénétique et aussi fonctionnelle des Coléoptères saproxyliques

  • C’est vrai à la fois pour un dépérissement localisé (échelle de la placette, soit environ 2000 m²) et à l’échelle du paysage (incluant l’échelle du peuplement, soit environ 12 ha, et jusqu’à 700 ha)

  • Le dépérissement à l'échelle du paysage favorise les Coléoptères saproxyliques inféodés aux gros bois morts à des stades avancés de décomposition


Une recommandation pratique :

Comme une tache de dépérissement très localisée semblent insuffisante pour maintenir des communautés de coléoptères saproxyliques diversifiées, il est nécessaire de maintenir d’autres zones de dépérissement dans le paysage (i.e. dans un rayon d'au moins 1100 m et 1500 m), et ce principalement pour la diversité fonctionnelle. On peut rappeller que le groupe des Coléoptères saproxyliques contient environ 3000 espèces en France et joue un rôle crucial dans le recyclage de la matière organique ligneuse qui contribue au cycle des nutriments.


Cours, J. ; Sire, L. ; Ladet, S. ; Martin, H. ; Parmain, G. ; Larrieu, L. ; Moliard, C. ; Lopez Vaamonde, C. ; Bouget, C. (2022). Drought-induced forest dieback increases taxonomic, functional, and phylogenetic diversity of saproxylic beetles at both local and landscape scales. Landscape Ecology, 10.1007/s10980-022-01453-5

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags