Dynafor présent au colloque national REP 2019 à Bordeaux en novembre

Plusieurs communications orales illustrant les travaux (PACSE, MUESLI, REGUL-ARB, SECOMOD...) de l’unité DYNAFOR seront présentés au colloque national REP 2019 à Bordeaux. Pour en savoir plus, voilà la liste des 6 communications orales à venir (par ordre alphabétique des communicants): Desaegher, J.1*; Sheeren, D.1; Ouin, A.1 « Quelle est la distance maximale à laquelle un paysage affecte l’abondance des abeilles sauvages? » 1 UMR 1201 DYNAFOR, Université de Toulouse, INRA, Castanet Tolosan, France * jamesdesaegher@gmail.com , 06 16 86 36 55 Résumé: Une question essentielle que se posent régulièrement les écologues de la pollinisation est d’évaluer à quelle échelle un paysage affecte le plus

Special Issue "Remote Sensing for Biodiversity Mapping and Monitoring"

Biodiversity is facing dramatic erosion and increasing pressure caused by anthropogenic activities intensifying in magnitude and extent. This leads to strong transformations impacting ecosystems globally, including changes in taxonomic diversity, as well as structure and functions at plant and ecosystem scales. These transformations need to be observed, assessed, and reported with dedicated monitoring programs in order to build efficient actions to mitigate or reverse them. Such monitoring programs need to rely on remote sensing (RS) data, as they potentially provide spatially explicit information from the Earth’s surface at regional to global scale, with regular revisit time, and collect in

Quelle est la distance maximale à laquelle un paysage affecte l’abondance des abeilles sauvages ?

Par James Desaegher (post-doctorant sur le projet de recherche PACSE ; UMR Dynafor). Une question essentielle que se posent régulièrement les écologues de la pollinisation est d’évaluer à quelle échelle un paysage affecte le plus l'abondance des espèces d’abeilles sauvages. Une méthode fréquente pour y répondre consiste à effectuer une analyse multi-échelle pour calculer « l’échelle d’effet maximal » (scale of effect, en anglais), définie comme l'étendue paysagère qui maximise la relation entre les variables caractérisant le paysage et l'abondance des espèces. Cependant, une connaissance préalable de la gamme d’échelles à étudier est souvent nécessaire pour réaliser ce type d’études. Dans ce

20 mg de sciences - CampusFM

Mardi 15 octobre à 17h sur Campus FM Toulouse 94fm ! Nouvel épisode de 20mg de sciences consacré aujourd'hui à l'entomologie forestière et à la biologie de conservation ! Autrement dit, on parle d'Insectes, de petites bêtes et de forêts ! En compagnie de deux passionnés passionnants : Hervé Brustel et Lionel Valladares de l'Ecole d'Ingénieurs de PURPAN et de l'INRA Toulouse UMR Dynafor INRA - Institut National de la Recherche Agronomique. Au micro de Sophie Yvon chez Campus FM Toulouse. Avec le soutien de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, CNRS et Université de Toulouse. – avec Sophie Yvon.

ARBRES ET PLANTIGRADES. Les arbres poussent, les humains aussi

Samedi prochain 19 octobre, nous nous retrouverons à 14h30 dans le jardin public d'Argentat, siège de Nuage Vert - musée mobile Vallée de la Dordogne, pour voir l'exposition de photos de de dessins : ARBRES ET PLANTIGRADES. Les arbres poussent, les humains aussi C'est un dialogue entre les photographies d'arbres de Jean-Claude Bouyat réalisées depuis des dizaines d'années en Corrèze et Limousin avec les dessins pleins de poésie de Gg sur des humains qui se végétalisent. Pierre Bergounioux a offert à Nuage Vert un très beau texte sur les arbres dont le manuscrit est exposé et Marc Deconchat, spécialiste de la forêt à l'INRA Toulouse, a écrit une synthèse précieuse : "Nous sommes tous forestie

Action-orientated research and framework: insights from the French longterm social-ecological resear

Bretagnolle, V., M. Benoit, M. Bonnefond, V. Breton, J. M. Church, S. Gaba, D. Gilbert, F. Gillet, S. Glatron, C. Guerbois, N. Lamouroux, M. Lebouvier, C. Mazé, J.-M. Mouchel, A. Ouin, O. Pays, C. Piscart, O. Ragueneau, S. Servain, T. Spiegelberger, and H. Fritz. Fritz. 2019. Action-orientated research and framework: insights from the French long-term social-ecological research network. Ecology and Society 24(3):10. https://doi.org/10.5751/ES-10989-240310 Many social-ecological system(SES)-based approaches have been proposed to address environmental problems. Most social-ecological frameworks developed to date, however, lack clear operational linkages between humans and nature to efficient

Tree diversity is key for promoting the diversity and abundance of forest‐associated taxa in Europe

Evy Ampoorter, Luc Barbaro, Hervé Jactel, Lander Baeten, Johanna Boberg, Monique Carnol, Bastien Castagneyrol, Yohan Charbonnier, Seid Muhie Dawud, Marc Deconchat, Pallieter De Smedt, Hans De Wandeler, Virginie Guyot, Stephan Hättenschwiler, François‐Xavier Joly, Julia Koricheva, Harriet Milligan, Bart Muys, Diem Nguyen, Sophia Ratcliffe, Karsten Raulund‐Rasmussen, Michael Scherer‐Lorenzen, Fons van der Plas J. Van Keer, Kris Verheyen, Lars Vesterdal, Eric Allan. https://doi.org/10.1111/oik.06290 Plant diversity is an important driver of diversity at other trophic levels, suggesting that cascading extinctions could reduce overall biodiversity. Most evidence for positive effects of plant div

IUFRO 2019

De gauche à droite : Christophe Bouget (EFNO), Laurent Larrieu (Dynafor) et Benoit Courbaud (LESSEM) Plusieurs communications orales et poster illustrant les travaux (ANR ClimTree, travaux dendromicrohabitats) en commun entre l’unité DYNAFOR et les unités Irstea LESSEM et EFNO ont été présentés en force au colloque mondial IUFRO 2019. Pour en savoir plus, voilà la liste des présentations (avec mention des co-auteurs dynaforiens en gras) : « How to deal with tree microhabitats in daily forest management? Different tools to implement conservation aspects related to microhabitats into forestry » par Larrieu et al. « Do Tree-related Microhabitats and associated biodiversity respond to forest die

Le Desman des Pyrénées

Par Mélanie Némoz (chargé de mission au CEN Midi-Pyrénées, animatrice du programme Life Desman) Le Desman des Pyrénées est un petit mammifère semi-aquatique endémique des Pyrénées et du no-ouest de la Péninsule ibérique. Il fréquente les cours d'eau de moyenne et haute altitude ainsi que les lacs de montagne. Son aire de répartition restreinte, le constat de sa fote régression au cours des 25 dernières années et le manque de connaissances sur l’écologie de l’espèce ont motivé la mise en œuvre de deux prgrammes de conservation : le Plan national d’actions en faveur du Desman (2009-2014) et le LIFE+ Desman (2014-2020). Le Conservatoire d’Espaces Naturels, qui coordnne ces prgrammes, prpose de

Des mosaïques de cultures plus complexes pour une plus grande biodiversité dans les paysages agricol

Des chercheurs de l’Inra et du CNRS, en collaboration avec des équipes allemandes, espagnoles, anglaises et canadiennes, ont examiné l’effet de la taille des parcelles et de la diversité des cultures sur la biodiversité des paysages agricoles. Publiés dans PNAS, leurs travaux montrent qu’augmenter la complexité de la mosaïque des cultures offre un levier d’action considérable (et largement sous-exploité) pour conserver et restaurer la biodiversité des paysages agricoles tout en maintenant les surfaces de production agricole.Référence :Increasing crop heterogeneity enhances multitrophic diversity across agricultural regions, Sirami C. & al.Proceedings of the National Academy of Sciences. 29 j

Dynafor a participé à "L’imperfection des données géographiques 1"

La géomatique est un domaine des sciences qui, depuis une trentaine d’années, s’est intimement intriqué dans notre vie de tous les jours (applications de navigation sur téléphone, données géolocalisées, etc.) au point que l’on oublie souvent les défis qu’elle sous-tend. Au cours des décennies à venir, les volumes générés de données géoréférencées devraient connaître une croissance importante. Cet ouvrage porte sur la notion d’imperfection des données géographiques, un thème important de la géomatique. Il est en effet essentiel de pouvoir définir et représenter l’imperfection que peuvent connaître les données géographiques. En faire abstraction peut entraîner de nombreux risques, par exemple,

Etude exploratoire pour la définition d’un Zonage Agricole Multi-Enjeux (ZAME)

Par Pierre Cantelaube (ingénieur d’études ; US ODR- INRA Toulouse). La politique agricole en France et en Europe se tourne de plus en plus vers un soutien à la transition de l’agriculture et l’appui aux dynamiques agro-écologiques. Ces évolutions témoignent de ruptures importantes dans les logiques de construction des politiques publiques et d’une volonté de passer d’une somme d’approches sectorielles à des politiques plus intégrées et transversales. Les politiques environnementales sont elles aussi de plus en plus exigeantes et complexes, voulant couvrir un grand nombre de domaines (eau, biodiversité, climat…). La recherche de cohérence au service d’un nouveau projet de transition agricole

Des nouvelles du 1er test d'infrastructure de calcul FG-Cloud réalisé à Dynafor

FG-Cloud est un service de Cloud Computing fédéré pour le calcul scientifique proposé par le GIS France Grilles auquel souscrit l'INRA. Dynafor teste depuis avril 2019, cette infrastructure dans le cadre de la thèse de Yousra Hamrouni. Nous présenterons les résultats préliminaires dans un poster intitulé "FG-Cloud peut-il aider à traiter de gros volumes de données satellites Sentinel 2 ? Cas de l’Identification et du suivi des peupleraies à large échelle " aux journées JCAD 2019 qui ont lieu du 9 au 11 octobre à Toulouse. Télécharger le POSTER

Biogéographie fonctionnelle des communautés mixtes d’oiseaux natifs et introduits en Nouvelle-Zéland

Par Raphaël Mossion présenté par Luc Barbaro L’objectif est de présenter les résultats obtenus dans le cadre de mon stage qui a débuté en mars 2019. On s’intéresse dans ce stage et cette étude à l’influence des traits écologiques et de l’origine biogéographique sur la ségrégation spatiale des espèces natives et introduites en prenant le cas de l’avifaune de Nouvelle-Zélande. L’établissement et la propagation d'espèces introduites sont, en effet, reconnus comme un risque majeur pour la conservation de la biodiversité mondiale. L’identification des déterminants et des conséquences du succès de l’établissement d'organismes introduits est l'une des questions fondamentales de l’écologie des invas

Intranet             © 2017 by Dynafor